Festival de Cornouaille 2006 - Quimper - Le site officiel par An Tour Tan - Rencontres en Bretagne - Kejit e Breizh
un site www.antourtan.org
Festival de Cornouaille 2006 - Quimper - Le site officiel par An Tour Tan - Rencontres en Bretagne - Kejit e Breizh

Newsletter

Festival de Cornouaille 2006 - Quimper - Le site officiel par An Tour Tan - Rencontres en Bretagne - Kejit e Breizh
Dernière mise à jour du 26/03/2017 à 05:35
Accueil Festival de Cornouaille
 dérouler le menu

En direct du Festival de Cornouaille
 dérouler le menu

Le programme 2006
 dérouler le menu

Billetterie
 dérouler le menu

Services
 dérouler le menu

Espace Presse
 dérouler le menu

Archives internet du Festival de Cornouaille
 dérouler le menu

Festival de Cornouaille - En direct
Samedi 25 juillet 2009

Louise Ebrel : du Chant des Grenouilles au Plinn façon punk !

Mis en ligne le 17/09/2009


photos : cliquez ici


VIDÉOS
Aucune vidéo disponible

AUTRES LIENS
Aucun lien disponible
version imprimable
envoyer à un ami
sommaire du jour
rubrique "en direct"
retour page précédente
Elégante, le pas de danse souple, Louise Ebrel prend place sur scène dans un ensemble fluide, robe et veste aux couleurs pastels.
"Je me présente, je m'appelle Louise Ebrel, née aux confins des Côtes d'Armor, enthousiaste,
pleine d'énergie et, comme certains le disent, bavarde. Oui, c'est que j'ai beaucoup de
choses à dire !", raconte Christian Rivoalen, le conteur de sa longue histoire, avant de céder le micro à cette si belle voix de Bretagne qui va nous enchanter pendant deux heures et demi durant. "Pas facile de trouver sa place, de trouver une place dans une si nombreuse famille de chanteuses et de chanteurs...". Louise est la fille de Eugénie Goadec, l'une des trois soeurs Goadec.

A jardin, arrive lentement sur scène une femme tout de noir habillée, prise par son chant que viennent accompagner la guitare, la contre-basse et l'accordéon. C'est Sylvie Rivoalen que Louise va rejoindre plur tard pour mêler sa voix à la sienne.

Retour à un épisode de vie de Louise, quand, petite, elle rentrait avec son père et toute sa
fratrie d'avoir rendu visite à de la famille du côté du Moustoir. Et il fallait tous s'arrêter auprès de l'eau pour écouter le chant des grenouilles, sur l'invitation du papa.

Et d'enchaîner avec ses deux élèves disciplinés qui montent sur scène pour une magnifique chanson à trois à vous couper le souffle, sans musique, silence dans la salle. Les deux élèves sont Sylvie Rivoalen et Ifig Flatrès, et Louise est magistrale dans ce répertoire !

SON AR MICHERIEN
"J'ai fait plusieurs métiers pour élever mes filles, j'ai travaillé à la ferme, je suis allée à Paris avec un énorme besoin de retrouver mon coin, j'ai aussi travaillé dans un restaurant à La Forêt Fouesnant et autres choses encore... Louise rend hommage aux soeurs Goadec et à Glenmor en interprêtant "Sur les chemins de bohême nous ne vieillirons pas".

L'HEURE DE LA RETRAITE
"Ce fut pour moi les feux de la rampe, la scène ! Rencontres avec Denez Prigent, Ifig Flatrès, encore des rencontres avec Dremmwell, Red Cardel, les Ramoneurs de Menhirs, mes amis punks. Elle s'engage dans dans une chanson à deux avec son compère de 14 ans de festoù-noz, Iffig Flatrès ; son énergie est palpable, elle révèle beaucoup de vitalité.

Son mari, Albert, s'est installé discrètement sur une chaise, de côté. Il se léve, le micro à la main, "Un jour tu verras on se rencontrera", il avance vers sa femme pour poursuivre à deux "Nous danserons l'amour, les yeux dans les yeux, vers une nuit profonde, vers la fin du monde".
Une gavotte énergisante nous fait renouer avec la tradition bretonne, en compagie de Ifig et de Sylvie. Prend place sur scène, Annie Ebrel, petite cousine de Louise, une belle voix connue. "Non, non, je ne suis pas sa maman !"

CHANGEMENT D'EPOQUE
Louise Ebrel réapparaît sur scène en pantalon blanc et veste de lainage noir. Au diable la robe, ça va déménager en gwenn ha du!
Les musiciens de Dremmwel nous régalent de leur musique, puis le chanteur traditionnel breton, Yann-Fañch Kemener, engage avec Louise une gavotte des montagnes et un plinn qui vont enthousiasmer les festivaliers et place à la danse entre les rangs !

"CHAPEAU A LOUISE !" nous crie Jean-Pierre Riou de Red Cardell, "elle a toujours répondu présent aux musiciens de rock, pop, électro,.." Un bel hommage à Louise que Jean Pierre met en musique en se lançant dans un kaz ha barh endiablé avec un déchaînement total de la batterie. Le public danse et danse, rien que du bonheur, les rangs se vident pour allonger les chaînes de danseurs.

Les quatre Ramoneurs de Menhirs montent sur scène un peu avant vingt trois heures. Deux bombardes, une guitare, une batterie et c'est une explosion de décibels, un son et lumière très puissant, exalté ! C'est dans cet écrin de musique électro que Louise reprend sa place au chant en poussant les Ramoneurs de Menhirs dans encore plus de folie avec des "Allez ! allez !".

L'Espace Gradlon ressemble à un grand rassemblement de famille, les gens dansent, se retrouvent par groupes pour échanger, discuter, commenter, sourire et rire, les petits
sautent, gigote et lâchent aussi leur énergie...

C'était une grande fête de famille intergénération, avec une énergie musicale bretonne splendide, gorgée d'avenir et de créativité.

Louise Ebrel remercie Jean-Michel Le Viol, Président du Festival et Jean-Philippe Mauras son
Directeur. "C'est un beau cadeau que vous m'avez fait, c'est un grand hommage à ma famille,
ça me fait très chaud au coeur, vous qui êtes là vous me faites très chaud au coeur !"


Michelle Jéquel  


[retour page précédente]  [actualiser]  [vidéos et sons : aide]  [réagir dans le forum]
Festival de Cornouaille© et An Tour Tan© sont des marques déposées.
Site internet enregistré à la CNIL (Commission Informatique et Libertés).

Textes, photos et vidéos sont la propriété exclusive d'An Tour Tan
et du Festival de Cornouaille. La reproduction ou l'utilisation,
sous quelque forme que ce soit, de nos informations, est strictement
interdite sous peine de poursuites judiciaires.


en direct
du festival 2009
Accueil
Festival en direct 2009




En attendant le festival...



Samedi 18 juillet 2009



Dimanche 19 juillet 2009



Lundi 20 juillet 2009



Mardi 21 juillet 2009



Mercredi 22 juillet 2009



Jeudi 23 juillet 2009



Vendredi 24 juillet 2009



Samedi 25 juillet 2009



Dimanche 26 juillet 2009